La vie Communale

JULES ALFRED HERVE MATHE

 

Le Peintre de renom Jules Alfred HERVE-MATHE est né à Saint Calais du désert le 8 février 1868.

Il fut professeur de dessin au Mans (72).

 

 

Article du Ouest France, mardi 11 mai 2010

"(...)

 
Le peintre
Jules-Alfred Hervé est né à Saint-Calais-du-Désert (c'est en Mayenne) en 1868. Il perd son père, forgeron, à 13 ans. C'est un choc. Sa mère part alors s'installer dans l'Est, à Langres où il va suivre les cours de l'École de dessin. Il fréquente aussi des ateliers parisiens. Il obtient ses certificats et commence l'enseignement. À Épinal d'abord. Jules-Alfred arrive au Mans en 1899 en qualité de directeur de l'école de dessin où il aura comme élèves deux autres peintres sarthois qui feront parler d'eux : Théodore Boulard et Maurice Loutreuil. Il devient « Hervé-Mathé » après son mariage avec Berthe Mathé « pour éviter toute confusion de patronyme avec son jeune neveu Jules René Hervé » (Jean Arpentinier, Sarthe, Terre d'artistes, éditions de la Reinette). Son épouse décède sept ans après leur mariage. Nouvelle blessure. Huit ans plus tard, Jules-Alfred se remarie avec Gilberte Barbet. Il s'éteint le 3 mars 1953.
L'oeuvre
De parole de commissaire-priseur, Jules Alfred Hervé-Mathé c'est « la » valeur sûre des peintres locaux. Au Mans, le musée de la Reine Bérengère possède une trentaine de ses oeuvres. Le peintre qui vivait à l'hôtel de Vaux, dans la vieille ville, a surtout peint le Vieux-Mans, les quais et la campagne sarthoise. Au-delà de leur attrait esthétique, ses tableaux ont aujourd'hui valeur de document sur la vie et la ville des Manceaux dans la première moitié du XXe siècle...
Olivier RENAULT."
 
Musée de la Reine Bérengère, rue de la Reine-Bérengère au Mans. Ouvert du mardi au dimanche, de 14 h à 18 h.