La vie Communale

Localisation du défibrillateur installé

 Défibrillateur


Le boitier du défibrillateur est actuellement en panne, le défibrillateur est entreposé dans la Mairie au 16 rue de la Mairie 

La commune de Saint Calais du Désert a décidé de se doter d’un défibrillateur semi-automatique qu'elle a installé à l'extérieur du bâtiment municipal de la Salle Communale. Cette installation est faite dans le cadre d’offrir une meilleure sécurité aux Calaisiens.

Ce matériel permet de sauver des vies.

L'utilisation de ce matériel peut permettre de relancer le rythme cardiaque et augmente donc fortement les chances de survie à condition d'intervenir dans les premières minutes.

La défibrillation est sans danger et consiste à délivrer un courant électrique dans le cœur.

L'utilisation du défibrillateur est à la portée de tout le monde. Même si on a peu ou pas de notions de secourisme, le défibrillateur semi-automatique guidera l'utilisateur sur les gestes à faire jusqu'à l'arrivée des premiers secours.

Les numéros d'urgence sont notés près de  l’appareil.


Localisation du défibrillateur installé dans la commune

 

Lieu

Emplacement

Heures d'ouverture

Adresse

Salle Communale

 A proximité

Du Gaz 

Extérieur

De jour comme de nuit.

11 rue de la  Mairie

 


   

L'utilisation du défibrillateur semi-automatique

  • Mettre en marche le défibrillateur :
  • Déposer le défibrillateur près de la victime, si possible, auprès de son oreille gauche.
  • Cette position permet facilement de mettre en fonction l’appareil, de placer les électrodes et de réaliser des compressions thoraciques.
  • Dès que l’appareil est mis en marche :
  • Il réalise un test d’autocontrôle.
  • Un son se fait entendre et vous alerte de la mise en fonction.
  • Une voix synthétique guide le sauveteur dans les différentes étapes de l’utilisation du défibrillateur et lui demande de passer à l’étape suivante.

 

  • Préparer la victime et connecter les électrodes :
  • Enlever ou couper, à l’aide d’une paire de ciseaux, les vêtements recouvrant la poitrine de la victime. Les électrodes seront collées sur la peau nue.
  • S’assurer que la poitrine de la victime est sèche pour que les électrodes adhèrent correctement à la peau. Si ce n’est pas le cas, la sécher en utilisant des compresses ou du papier absorbant.
  • Si la poitrine de la victime est particulièrement velue, raser la zone où les électrodes seront collées en utilisant le rasoir jetable.
  • Sortir les électrodes de leur emballage, les mettre à plat sur le sol sans enlever la pellicule de protection et connecter le câble aux électrodes si ce câble n’est pas déjà préconnecté.
  • Coller l’une après l’autre les électrodes sur la poitrine de la victime après avoir enlevé la pellicule de protection et en appuyant fortement (la position des électrodes doit être conforme au schéma visible sur les électrodes ou sur leur emballage) :
  • L’une juste au-dessous de la clavicule droite, contre le bord droit du sternum.
  • L’autre sur le côté gauche du thorax, 5 à 10 cm au-dessous de l’aisselle gauche.

  • Les électrodes doivent être correctement positionnées pour permettre au courant électrique de traverser le cœur et de réaliser la défibrillation. Une bonne adhérence de toute la surface des électrodes sur la poitrine est nécessaire pour éviter le risque de brûlure. Ecarter le câble des électrodes de la zone des compressions thoraciques.
  • Connecter le câble au défibrillateur.
  • Analyser le rythme cardiaque :
  • Appuyer sur le bouton d’analyse quand le défibrillateur le propose et si l’analyse ne se lance pas automatiquement.
  • Ne pas toucher la victime pendant l’analyse. Faire arrêter la RCP en cours, demander à toute personne de s’écarter en disant : « ne toucher pas la victime, écartez-vous ! ».
  • L’analyse réalisée par le défibrillateur permet de reconnaître les rythmes cardiaques qui nécessitent un choc électrique. Si tel est le cas, le défibrillateur se charge automatiquement et un son se fait entendre. Tout mouvement de la victime pendant cette période peut parasiter l’analyse.
  • Délivrer le choc en toute sécurité :
  • Si un choc est nécessaire, l’appareil l’indique clairement avant de se mettre en charge.
  • Ecouter et respecter les recommandations sonores de l’appareil.
  • Annoncer à haute voix : « écartez-vous ! » pour que toutes les personnes autour s’éloignent et ne touchent plus la victime.
  • Appuyer sur le bouton pour choquer dès que l’appareil vous le demande et après s’être assuré une nouvelle fois que personne ne touche la victime.
  • Suivre les recommandations de l’appareil et poursuivre la séquence de chocs si tel est la demande.
  • Tous les défibrillateurs semi-automatiques nécessitent l’appui sur un bouton par un opérateur pour délivrer le choc.
  • Rechercher les signes de circulation :
  • Si le défibrillateur précise « pas de choc indiqué », ne pas retirer les électrodes de défibrillation et contrôler les signes de circulation.
  • Si la victime ne respire pas et n’a pas de signe de circulation, pratiquer la RCP (Réanimation Cardio-pulmonaire)
  • Si la victime présente des signes de circulation et respire, la placer en position latérale de sécurité et surveiller sa respiration toutes les minutes dans l’attente des secours médicalisés.
  • Si la victime présente des signes de circulation, mais ne respire toujours pas, pratiquer la ventilation artificielle, faire une insufflation toutes les 5 secondes environ et contrôler les signes de circulation toutes les minutes.
  • Si la victime reprend conscience, la calmer, lui expliquer ce qu’il se passe pour la réconforter et attendre l’arrivée de l’équipe médicale.
  • Eteindre l’appareil :
  • Appuyer sur le bouton marche/arrêt.
  • Eteindre l’appareil et retirer les électrodes de défibrillation uniquement en présence et à la demande du médecin des services de secours médicalisés.

La réanimation cardio-pulmonaire avec le défibrillateur semi-automatique